Paraboles de Jésus

Paraboles

Le semeur

De l'Évangile de Marco Chapitre 4 Versets 1-12

Jésus a recommencé à enseigner à la mer. Et une si grande assemblée s'est rassemblée autour de lui, qu'il a été forcé de monter dans le bateau et s'est assis en mer, alors que toute la foule était à terre le long du rivage. Il leur enseigna beaucoup de choses en paraboles et leur expliqua dans son enseignement: "Écoutez! Voici, le semeur est allé semer. Maintenant, il est arrivé qu'en semant une partie de la graine, il est tombé sur la route, les oiseaux sont tombés et ils l'ont attrapé. D'autres sont tombés dans un endroit rocheux, où il n'a pas trouvé beaucoup de terres et a immédiatement émergé, n'ayant pas de terre profonde, mais quand le soleil s'est levé, il s'est asséché et, comme il n'avait pas de racines, il a séché et un autre est tombé parmi les épines, mais les épines ont poussé et l'ont étouffé Cela a donné des fruits.

D'autres graines sont tombées dans le bon sol et ont donné des fruits, en poussant et en se développant, de sorte qu'elles en ont fait une, trente et soixante et une troisième cent. "Il a ensuite conclu: "Celui qui a des oreilles pour entendre, comprend". Lorsqu'il était seul, ses disciples avec les Douze l'interrogèrent sur les paraboles. Il leur a dit: "Le mystère du royaume de Dieu vous a été donné, mais à ceux qui sont en dehors de tout est proposé dans des paraboles, afin qu'ils aient l'air bien mais ne voient pas, ils entendent bien mais ne comprennent pas, afin qu'ils ne soient pas convertis et ne leur soient pas pardonnés. Et il leur dit: "Vous ne comprenez pas cette parabole? Alors, comment allez-vous comprendre tous les autres? Le semeur sème la Parole. Maintenant, ceux qui sont le long du chemin sont ceux en qui la Parole est semée, et quand ils l'ont entendue immédiatement, Satan vient et ils enlevez la Parole semée en eux: de même, ceux qui ont reçu la graine dans un sol rocheux sont ceux qui, après avoir entendu la Parole, la reçoivent immédiatement avec joie, mais n'ont aucune racine en eux-mêmes et sont instables, et quand surviennent des tribulations. ou une persécution à cause de la Parole, ils succombent immédiatement, d'autres reçoivent la graine parmi les épines: ce sont ceux qui ont entendu la Parole, mais les soucis du monde, les séductions des richesses et les convoitises de toute autre nature, pénétrantes en eux, ils étouffent la Parole qui reste sans fruit. Ceux qui, finalement, ont reçu la graine sur un bon sol sont ceux qui écoutent la Parole, la reçoivent et produisent des fruits, quelque trente, soixante et cent".

Exégèse Parabole Marc

Dans le chapitre qui précède cette parabole, Marco décrit Jésus exposé à la critique, à la dérision, puis à la décision de condamner à mort les pharisiens et les scribes; leur intolérance augmentait d'heure en heure pour voir comment Jésus enseignait à la foule de plus en plus nombreuse qui le suivait. Dans ce chapitre, Marco fait la synthèse de quelques paraboles soulignant l'importance de la Parole, dont celle du semeur est une introduction à toutes les autres. La "parabole du semeur" sert donc à comprendre comment se placer devant la Parole de Jésus: seuls ceux qui reçoivent la semence sur de bonnes terres portent des fruits.

Il y a quatre passages (terrains) par lesquels Jésus révèle comment Sa parole peut être répandue, écoutée, acceptée et mise à profit et l'évangéliste Marco, en les rapportant dans cette parabole, entend faire référence à l'action de proclamation que les apôtres font de l'Évangile. Si nous comparons Luc dans les Actes des Apôtres, en ce qui concerne la description de la vie de la première communauté chrétienne, le fait que ce qui unissait la communauté était précisément la Parole, l'annonce de la présence "vivante" de Jésus est bien souligné "Ensuite, ceux qui ont reçu sa parole ont été baptisés et ce jour-là environ trois mille personnes ont été ajoutées.

Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres et dans la communion, dans la fraction du pain et dans les prières. Tout le monde était effrayé, et des prodiges et des signes se produisaient à travers le travail des apôtres. Tous les croyants étaient ensemble et avaient tout en commun; ils vendaient leurs propriétés et leurs substances et les partageaient avec tout le monde, selon leurs besoins. Tous les jours, ils persévéraient ensemble dans le temple et, en rompant le pain dans les maisons, ils prenaient les aliments avec joie et simplicité de cœur, louant Dieu et profitant des faveurs de tout le monde. Pendant ce temps, le Seigneur ajouta à la communauté ceux qui avaient été sauvés".
(Actes 2,41-47).

Et ce message a provoqué des réactions inattendues, car tous ceux qui écoutaient se sentaient frappés dans le cœur: c'est le pouvoir du Verbe vivant, de partager une présence qui appelle à la perfection, c'est la parole de l'Évangile, l'annonce du Seigneur ressuscité, la présence de Jésus!

La parabole de l'Évangile de Marco est entièrement centrée sur l'écoute de la Parole, sur Jésus qui continue à enseigner par l'intermédiaire de ses apôtres et sur l'importance pour tout cela de trouver une "terre fertile" pour qu'elle n'ait pas de fin. Voici donc l'héritage laissé par Jésus, la mission laissée à ses descendants: il annonce, prêche et enseigne. Voici comment être devant le mot: écouter, accueillir et porter ses fruits.

L'écoute est importante: en fait, il n'est pas dit que la Parole doit être entendue, mais écoutée. écouter est l'acte de ceux qui sont intéressés, de ceux qui sont convaincus de l'importance de ce qu'ils reçoivent; alors le désir de comprendre en profondeur ce qui est entendu est déclenché. Mais une prémisse fondamentale, pour pouvoir écouter, est d'accorder sa parole, car elle seule nous révèle les vérités de Dieu: si Jésus nous donne la connaissance, il est évident que nous devons le comprendre de plus en plus, même si ce n'est pas toujours facile; la parabole met l'accent sur la présence de trois "terrains" qui ne portent pas de fruits, caractéristique commune à ceux qui peuvent ressentir, mais n'écoutent certainement pas. Si vous n'écoutez pas, la Parole ne peut pas agir car elle est incompréhensible: c'est l'intellect qui doit nous guider vers la sagesse, impliquant la volonté de comprendre avec détermination, sans hésitation (comme dans le terrain rocheux et les rend donc instables) et sans être distrait par les tentations flatteuses du monde (comme dans le sol couvert d'épines, qui étouffe la floraison des fruits possibles). Il ne suffit pas de comprendre: vous devez décider quoi faire

C'est éclairer l'histoire de cette personne qui, après avoir écouté et compris, a reçu l'invitation de Jésus "viens! suis-moi! Mais devant ces mots, il est devenu noir et est parti triste" (Mc 10,21-22) : n'accepte pas l'invitation, car il ne veut pas prendre cette décision, c'est-à-dire répondre à l'appel. Jésus vous donne confiance, à tel point qu'il vous veut déjà avec lui (Suivez-moi!). Mais c'est votre volonté qui décide d'accepter l'invitation ou de refuser; et cette volonté ne la conquiert que lorsque vous comprenez la puissance de la Parole, vous comprenez que Lui seul peut vous guider: cet homme est parti parce qu'il n'a pas accepté d'être guidé", mais si vous vous laissez guider par l'Esprit, vous n'êtes pas Le comportement de ceux qui sont charnels est bien connu: fornication, impureté, libertinage [...].

Le fruit de l'Esprit, au contraire, est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bienveillance, la bonté, la fidélité, la douceur, la maîtrise de soi"(Gal 5,18-23). Pour comprendre si nous obéissons vraiment à l'Esprit de Jésus, nous devons voir si en nous nous portons les fruits de l'Esprit, ces fruits qui modifient nos pensées et nos comportements. Porter des fruits ne signifie pas rendre compte de nos réalisations humaines, mais appliquer et amplifier les dons de l'Esprit en mettant en pratique les enseignements de Jésus qui, à la mesure des trente, des soixante et qui des cent ou, en référence à la "Parabole des Talents", qui du double de ce qui a été reçu: "il existe différents charismes, mais un seul est l'Esprit; il y a plusieurs ministères, mais un seul est le Seigneur; il y a différentes activités, mais un seul est Dieu, qui opère tout en chacun.

Une manifestation particulière de l'Esprit est donnée à chacun pour le bien; à un autre, par le même Esprit, le langage de la connaissance; à un, dans le même Esprit, la foi; à un autre, dans le même Esprit, le don de guérisons; à l'un le pouvoir des miracles; à un autre le don de prophétie; à un autre, le don des esprits éclairés; à un autre la variété des langues. Mais toutes ces choses sont accomplies par le même Esprit, les distribuant à chacun comme il le souhaite".
(1Co 12,4-11).

Et c'est en ce sens que nous portons des fruits dans les mesures exprimées par les paraboles du semeur et des talents, en relation avec les dons reçus; alors que les trois terres qui ne portent pas de fruits correspondent à la tribulation intérieure, à ce conflit qui ne donne la paix que lorsque l'on adhère totalement à la Parole de Jésus: ce n'est qu'en décidant de le suivre jusqu'au bout que vous pourrez vaincre toute cupidité et gagner de l'argent avec Son aide, ces dons (talents) qui vous ont été donnés, afin que vous aussi puissiez offrir votre participation volontaire et active à la réalisation du Royaume des Cieux.

Le semeur - Matthew

De l'évangile de Matthieu Chapitre 13, versets 3-9.18,23

Il leur a parlé de beaucoup de choses dans des paraboles.
Et il dit: "Voici, le semeur est sorti pour semer. Et comme il semait une partie de la graine, il est tombé sur la route et les oiseaux sont venus et l'ont dévoré. Une autre partie est tombée dans un endroit rocheux, où il n'y avait pas beaucoup de terres; La terre n'était pas profonde, mais quand le soleil s'est levé, elle a brûlé et n'a pas de racines, elle s'est asséchée. Une autre partie est tombée sur les épines et les épines ont poussé et l'ont étouffée. Une autre partie est tombée sur la bonne terre et a donné des fruits les cent, où les soixante, où les trente. Qui a des oreilles signifie".

Vous comprenez donc la parabole du semeur: chaque fois que l'on entend la parole du royaume sans la comprendre, le malin vient et vole ce qui a été semé dans son cœur: c'est la semence semée le long du chemin. Ce qui a été semé dans le sol rocheux, c'est l'homme qui entend le mot et l'accueille immédiatement avec joie, mais il n'a pas de racine en lui-même et est inconstant, de sorte que dès qu'une tribulation ou une persécution survient à cause du mot, il est scandalisé. Celui qui a semé parmi les épines est celui qui entend la parole, mais la préoccupation du monde et la supercherie de la richesse étouffent la parole et cela ne porte pas de fruit. Celui qui a semé dans la bonne terre est celui qui entend la parole et la comprend; ceux-ci donnent des fruits et produisent maintenant les cent, maintenant les soixante, maintenant les trente".

Le semeur - Luc

De l'évangile de Luc Chapitre 8 Versets 5-9.11.15

"Le semeur sortit pour semer sa semence. Comme il semait, une partie tomba le long de la route et fut piétinée. Les oiseaux du ciel le dévorèrent. Une autre partie tomba sur la pierre et, aussitôt qu'elle poussa, elle s'assèche en raison du manque d'humidité. Une autre tombe au milieu des épines, poussées avec elle, l'étouffèrent. Une autre tomba sur la bonne terre, poussa et céda cent fois plus". Ceci dit, il s'écria: "Quiconque a des oreilles pour entendre, comprenne!".
Ses disciples l'interrogèrent sur le sens de la parabole.

Le sens de la parabole est le suivant: la graine est la parole de Dieu: ceux qui sont tombés le long de la route sont ceux qui l'ont écoutée, mais le diable vient et leur enlève la parole de leur cœur, de sorte qu'ils ne croient pas et ne sont donc pas sauvés. Ceux sur la pierre sont ceux qui, quand ils écoutent, accueillent la parole avec joie, mais n'ont pas de racine; ils croient un moment, mais à l'heure de la tentation, ils échouent.
Les graines tombées au milieu des épines sont celles qui, après avoir écouté, se laissent submerger par les soucis, la richesse et les plaisirs de la vie et n'arrivent pas à maturité. Les semences qui tombent sur la bonne terre sont celles qui, après avoir écouté la parole avec un cœur bon et parfait, la conservent et produisent des fruits avec leur persévérance.

Tu es intéressé