Rita de Cascia

Sainte Rita

Rita

Moniale Augustinienne

Sainte Rita est l'une des saintes les plus aimées aujourd'hui, objet d'une extraordinaire dévotion populaire, car elle est aimée par les personnes qui se sentent très proches d'elle en raison de son étonnante "Normalitéquot; de la vie quotidienne qu'elle a vécue, d'abord en tant qu'épouse et mère, puis en tant que veuve et enfin en tant que religieuse augustinienne.

Rejoignez-nous

Sainte Rita Avocate des cas impossibles

Sainte Rita plonge ses racines spirituelles dans la "théologie Cordis" qui, à travers la primauté du cœur, conduit au désir de l’imitation de l’humanité de Jésus-Christ. Dans cette dévotion médiévale entrent des figures de grande épaisseur spirituelle comme François d’Assise et Angela di Foligno.

Parmi les rares sources, la première reconstruction complète de la Sainte remonte à 1610 par le Père Agostino Cavallucci qui a recueilli à la fois la tradition orale dans le monastère de Cascia, et les habitants de Roccaporena, soit le complexe de témoignages qui constituent la mémoire de la vie de la Sainte.

La vénération pour cette petite sœur de Cascia ne diminue pas, elle s’intensifie même avec le temps, accompagnée de guérisons, conversions, parfums et plus encore.

À Santa Rita, la vie n’a rien épargné:

  • Très jeune, elle est mariée à un homme coléreux, autoritaire et brutal avec qui elle a deux enfants. Avec tendresse et patience, elle réussit toutefois à transformer le caractère de son époux et à le convertir peu à peu à la paix et à la charité.

  • Sainte Rita partage la dure vie des gens de son petit bourg, en Ombrie. C'est un monde à part, un pays montagnard fermé à l'extérieur, isolé par les montagnes et, plus encore, par sa langue et ses coutumes.

  • Son mari est assassiné, tombé dans une embuscade et de temps après, ces deux fils le suivent dans la tombe.

  • Elle ne s'abandonne pas a à la douleur et au désespoir, à la rancune ou au désir de vengeance. Au contraire, elle réussit d'une façon héroïque à sublimer sa douleur à travers le pardon des assassins de son mari. Infatigablement, elle œuvre pour réconcilier la famille de son mari avec ses assassins, interrompant ainsi la spirale de haine qui c'était créé.

  • Elle entre ensuite au Monastère des Sœurs Augustiniennes de Sainte Marie-Madeleine, à Cascia, où elle vit les 40 dernières années de sa vie en contemplation assidue, pénitence et prière, en complète dévotion au Seigneur.

  • Une quinzaine d'années avant sa mort, dans un moment de grande ferveur, par amour pour Jésus, elle reçoit les stigmates d'une épine de la couronne du Crucifix qui s'enfonce dans son front. Son front est désormais marqué par une plaie incurable qui va la faire terriblement souffrir. Mais cette Croix, c'est Rita qui l'a demandée et c'est pourquoi, pendant 15 ans, elle va porter cette Croix, cette douleur, avec le sourire et sans jamais se plaindre.

Sa vie est marquée par la Croix. Elle supporte la morsure de la douleur qui déchire sa chair et assiège son âme car elle a compris la sagesse de la Croix. Elle transforme la douleur en une incroyable expression d'un amour qui donne sans demander et lui confère une force irrésistible d'élévation spirituelle. Un amour qui loue Dieu malgré les souffrances, dans une une conception suprême de la la charité.

Sainte Rita diffuse la joie du PARDON immédiat et généreux, de la PAIX aimée et persécutée pour cela comme bien suprême, de l’AMOUR fraternel intense et sincère, de l’extrême CONFIANCE en Dieu pleine et filiale, de la CROIX portée avec le Christ et pour le Christ. Elle nous exhorte donc à avoir confiance en Dieu pour que s’accomplissent en nous les desseins divins.

La force de Sainte Rita réside dans la capacité à parler au cœur de chacun, de partager tous nos problèmes. "Pour toi, quand tu te sens malheureux, tourne-toi avec confiance vers Elle qui ne manquera pas de transformer tes prières en suppliques ardentes et entendues par le Seigneur." Son intercession est si puissante que le peuple l'appelle avec dévotion "la Sainte des cas impossibles, l'Avocate des causes désespérées, le Refuge de la dernière heure".

Sainte Rita poursuit ce chemin enthousiasmant. Et nous partons à la découverte de cette humble femme qui, avec l'exemple qu'elle nous donne, est aujourd'hui encore notre grande Inspiratrice. Demandons qu'elle intercède pour nos épreuves, nos besoins et nos angoisses, mais avant tout, quelle nous enseigne l'acceptation de la souffrance sans compromis, la capacité de pardonner avec cœur et qu'elle nous pousse à ancrer notre pensée et notre cœur en Dieu "afin que dans un monde en perpétuel changement, nos cœurs soient fixés là ou réside la vraie joie".

Sainte Rita et les épines

L'événement central de la vie de Sainte Rita, le plus certain et le mieux documenté, fait référence à l'épine dans son front. C'est le fait le plus connu de sa biographie. Ses sœurs en parlent en 1628: "Se consacrant entièrement à la prière, elle contemplait plus volontiers et avec un grand élan spirituel la douloureuse Passion du Seigneur. Elle fut amplement récompensée par cette affection compatissante, car, prêchant un vendredi saint à Cascia le bienheureux Giacomo della Marca de l'ordre des Minoritaires, elle se laissa emporter par sa ferveur pour parler des atroces douleurs du Sauveur avec un tel sentiment que les auditeurs ne furent pas peu enflammés.

Mais Rita, plus émue que quiconque, se sentait envahie par un désir véhément de participer d'une manière ou d'une autre aux tourments du Christ. Elle se retira dans sa cellule et se prosterna aux pieds d'un crucifix, qui est aujourd'hui conservé dans l'oratoire du monastère, et commença à le supplier avec de chaudes larmes de lui transmettre au moins une petite partie de ses souffrances. Aussitôt, par un miracle singulier, une épine de la couronne du Christ lui blessa le front à tel point que la blessure qui en résulta resta incurable jusqu'à sa mort, comme on peut encore le voir aujourd'hui sur son saint cadavre.
(petite histoire, p. 14; D. R. A. II, p. 262).

Dans la salle du couvent, à droite de l’entrée, fut découvert un tableau que les commissaires du procès décrivent ainsi : Une effigie de la servante de Dieu Rita, vêtue d’un habit monacal de l’ordre augustinien, avec une épine ensanglantée sur le front et une lumière resplendissante sur la tête; prie Dieu avec les mains jointes avec ces paroles: "L’épine est l’espoir de la gloire". Il y a une inscription de fond: "La bienheureuse Rita de Cascia a participé à la passion du Christ durant sa vie et a souffert l'une des épines, brillant par ses nombreux miracles elle est toujours plus glorieuse".
(D. R. A. I, 17 v.)

Sainte Rita - CODEX MIRACULORUM (1457-1567)

Il s'agit du codex des miracles, c'est-à-dire d'une collection officielle de miracles de Sainte Rita trouvés sur certains parchemins du couvent du même nom. Il comprend quatre fascicules. Le premier contient onze miracles de 1457, enregistrés par le notaire Domenico Angeli. Le second contient vingt et un miracles entre 1487 et 1503, enregistrés par les notaires Pietro Angeli (quatorze), Giovanni Amici (six) et Gabriele Bartholomaei (un). Le troisième dossier contient six miracles : trois avant 1524, enregistrés par le notaire Giovanni Antonio Francisci ; deux miracles de 1535, enregistrés par le fils du précédent, Lucio Antonio; un miracle de 1549, enregistré par deux notaires: Lucio Antonio et Pompeo di Maltagliato.

Le quatrième dossier couvre les 31 années de 1563 à 1567 et concerne deux miracles, notés par le notaire Antonio Grassus. Il existe deux copies de ce Codex miraculorum, l'une insérée dans les actes du procès de 1626 et l'autre dans les archives de l'Ordre des Augustins à Rome. Au total, il y a 40 miracles, qui font référence à des guérisons de sourds-muets, d'aveugles, de boiteux et d'autres maladies. Beaucoup de ces miracles se sont produits alors que les malades étaient agenouillés devant le corps de Rita.

Lorsqu'un miracle se produisait, un doux parfum se répandait et augmentait la dévotion, comme le disent les témoins. Le biographe Cavallucci, qui a écrit sa biographie en 1610, dit qu'aujourd'hui encore, à notre époque, quand on ouvre le coffre du corps de Rita, on peut sentir un doux parfum. Et chaque fois que le Seigneur accorde une grâce par son intercession, ce parfum et cette fragrance augmentent. En continuant à observer le Codex miraculorum, nous constatons que les protocoles des trois premiers fascicules se terminent par la formule: Et ego publicus imperiali autoritate notarius (et moi le notaire public par autorité impériale), suivi de la signature du notaire.

Au début du premier dossier, le notaire Domenico Angeli donne un bref aperçu de la vie de la sainte, indiquant son statut social élevé et déclarant qu'une certaine sœur très honnête, Signora Rita, après avoir passé quarante ans comme religieuse dans le cloître de l'église de Santa Maria Maddalena à Cascia, vivant avec charité au service de Dieu, est arrivée à la fin de ses jours comme tout être humain. Et Dieu, au service duquel elle persévéra pendant le temps susmentionné, voulant montrer aux autres fidèles un modèle de vie afin que, comme elle avait vécu en servant Dieu par le jeûne et la prière, ils vivent eux aussi en chrétiens fidèles, fit admirablement de nombreux miracles et merveilles par sa puissance et par les mérites des bienheureux. Surtout, le 25 mai 1457
(texte latin en D. R. A., vol II, p. 52).

Sainte Rita - Vies

Elle est toujours vivante et intercède pour nous auprès de Dieu dans la mesure où nous l'invoquons avec foi. Comme les autres saints, elle nous aime du ciel et veut que nous vivions une vie de foi, en aimant Jésus de tout notre cœur. Sainte Rita est un exemple pour nous. Elle nous enseigne par son existence à être compatissants et miséricordieux envers les pauvres, les malades et les nécessiteux. Elle nous parle de la nécessité de pardonner et de ne jamais garder de rancune dans nos cœurs. Elle nous apprend à accepter et à offrir nos souffrances à Dieu avec amour et à toujours faire sa sainte volonté. Rita a toujours recherché la paix et l'harmonie, et nous devons en faire autant, en veillant à ce que la paix, l'harmonie, l'unité et la compréhension règnent partout.

Sainte Rita est appelée la sainte de l'impossible, car Dieu a accompli par son intercession des miracles humainement impossibles. Elle aimait ses enfants avec un véritable amour maternel, mais elle aimait Dieu encore plus et préférait les voir morts au ciel plutôt que vivants, mais meurtriers et vengeurs. Elle était un modèle pour les religieux de tous les ordres, car elle était capable de s'offrir comme victime pour le salut de ses frères et sœurs. Sa maternité spirituelle continue d'agir, aidant et intercédant pour tous ceux qui l'invoquent dans le monde entier. Rita est une femme exemplaire : la sainte du silence, du pardon, de la paix, l'avocate de l'impossible.
(Sainte Rita ed. Villadiseriane)

Une invitation spéciale

Si tu veux atteindre la joie et acquérir les vertus, écoute l'invitation de Jésus.: "Tout ce que vous demandez dans la prière avec foi, vous l'obtiendrez." (Mt 18,20). En effet, sans la prière, aucun cheminement spirituel n'est possible, et on ne peut suivre les traces de Jésus, notre Sauveur.

Si vous voulez répondre à l'invitation, ou simplement prier depuis chez vous, cliquez ici et vous trouverez un groupe de prière extraordinaire. Vous pourrez vous unir spirituellement à de nombreux frères sur tous les continents, et votre vie changera.

Si vous souhaitez recevoir le livret de prières, veuillez remplir le Formulaire et vous le recevrez gratuitement à votre adresse.

Vous pouvez visiter le groupe de prière après avoir lu et médité les pages intéressantes suivantes.