Miracles

Signes

La figue stérile

Étonnés, les disciples demandent: "Pourquoi le figuier s'est-il fané immédiatement?"

Évangile - Matthieu [21,19-22]

Voyant un figuier sur la route, il s'en approcha, mais n'y trouva que des feuilles, et lui dit: "Plus jamais de fruit ne pourra naītre de toi". Et aussitôt cette figue s'est fanée. Voyant cela, les disciples ont été étonnés et ont dit: "Pourquoi le figuier s'est-il fané immédiatement?" Jésus répondit: "En vérité, je vous le dis, si vous avez la foi et ne doutez pas, non seulement vous pourrez faire ce qui est arrivé à ce figuier, mais aussi si vous dites à cette montagne: Lève-toi de là et jette-toi dans la mer, cela arrivera. Et tout cela que vous demanderez avec foi dans la prière, vous l'obtiendrez".

Exégèse - Matthieu [21,19-22]

La figue est une plante particulière: à la base des feuilles sont insérés les boutons floraux qui, en s'ouvrant, donnent naissance à une inflorescence appelée syconium; au printemps, avant même que les feuilles aient fini de s'ouvrir et de pousser, les florons mūrissent à partir du syconium, véritables figues qui se forment à partir des bourgeons présents sur l'arbre de l'automne précédent. En Palestine, et surtout à Béthanie où le climat est chaud, les figuiers portent des fruits presque toute l'année; de plus, il est d'usage de laisser sur les plantes ces figues qui, à cause de l'arrivée de l'hiver, n'ont pas atteint la maturité; ceux-ci, lorsque la lymphe bouge avec la première chaleur, deviennent doux et savoureux.

Alors Jésus, voyant les feuilles, espérait trouver sūrement, sur ce figuier qu'il rencontrait le long de la route, un fruit capable de satisfaire sa faim. Ce beau figuier à voir, orné d'une épaisse couronne de feuilles luxuriantes, cependant, n'a pas de fruit, de sorte que Jésus, fermement et d'une manière inattendue, s'exclame: "Que plus de fruit ne naisse de vous". Et aussitôt cette figue sèche, laissant les disciples étonnés qui demandent: "Pourquoi le figuier a-t-il séché immédiatement?".

À travers cette parabole, Jésus entend manifester à la fois une vérité et un enseignement spirituel. A la question des disciples, en effet, il répond par "Si vous voulez avoir la foi ..." et la valeur qu'assume ici le verbe "avoir" conjugué au futur et sous une forme douteuse a pour ses disciples, qui sont proches de lui, le sens de reproche, de l'observation de Jésus qu'ils sont encore «des hommes de peu de foi": ils sont comme ce beau figuier à voir, mais dénué de fruit. Attention donc à ne pas être dans le même état que le figuier, quand Jésus vient chercher ses fruits, sinon vous serez détruit!

Les disciples ont abandonné leurs maisons et leurs familles; ils ont suivi leur Maītre dans le long pèlerinage à travers la Galilée, la Samarie et la Judée pendant trois ans; ils ont observé des miracles, des guérisons et des livraisons; ils ont assisté à sa prédication; ils partageaient la nourriture et la fatigue avec Jésus ... Mais maintenant, ils apprennent du Maītre qu'ils n'ont pas la foi! Et l'affirmation de Jésus est si vraie que, peu après cet épisode, quand il entrera à Jérusalem pour rencontrer la terrible potence de la croix, il se retrouvera avec Judas qui le trahit, Pierre qui le renie et avec tous les autres, sauf un, qui s'enfuient et se cachent par peur, le laissant complètement seul.

Devant le figuier stérile, Jésus laisse donc aux disciples un de ses derniers enseignements: un appel fort à avoir la foi, à se donner complètement à lui avec confiance, à ne pas douter, à ne pas hésiter à tout laisser pour le suivre! Bien sūr, c'était un appel adressé aux disciples de cette époque qui l'ont vu agir et professer jusqu'aux derniers instants; mais, au-delà des siècles, c'est un appel qui vient et reste valable aussi pour nous aujourd'hui: pas tant pour les athées ou pour les non-croyants, qui ont sciemment décidé d'entreprendre des routes pavées d'argent et de succès, mais pour les chrétiens qui disent qu'ils être avec lui, des chrétiens qui sont dans son église, prient, assistent aux sacrements, accomplissent des formes de dévotion, des œuvres de charité, et peut-être même ont l'honneur d'être prêtres, pasteurs, évêques ou cardinaux ...

Non, tout cela ne suffit pas pour être vraiment "chrétien"! Il faut être en mesure de produire du fruit quand Il vient le chercher, sinon nous serons destinés à se tarir, à être exclus à jamais de la possibilité de bourgeonnement, de germination et de fructification.

Le facteur discriminant est donc la foi! Et pas seulement: "Si vous avez la foi et ne doutez pas, non seulement vous pourrez faire ce qui est arrivé à ce figuier, mais aussi si vous dites à cette montagne: Lève-toi de là et jette-toi dans la mer, cela arrivera. Et tout ce que tu demandes avec foi dans la prière, vous l'obtiendrez". Voici la conséquence dramatique: sans la foi il n'y a que destruction et mort, avec la foi tu peux faire des choses extraordinaires parce que tu es en communion avec Dieu, avec foi tu abandonnes l'homme charnel pour entrer dans la dimension de l'homme spirituel, dans le Royaume de Dieu et enfin dans l'éternité, anticipant déjà l'amour, la paix et la joie dans cette vie.

S'abandonner totalement à Jésus, évidemment après l'avoir connu car aimer et se donner totalement à une personne sans le connaītre est impossible, c'est une question de vie ou de mort, de malheur ou de vraie félicité, ici et maintenant, présente et éternelle. Dans d'autres pages dédiées, nous décrirons ce voyage important.

Tu es intéressé