Péché

#

Réflexion

Quel est l'examen de conscience?

L'examen de la conscience n'est rien d'autre que le reflet de l'âme qui agit sur elle-même, pour effacer ses propres fautes, afin de se repentir et de se corriger. Pour cette raison, il est nécessaire de demander à Dieu la lumière nécessaire pour voir ses propres fautes et la détermination de les éliminer.

Examen de conscience

Faire l'examen de conscience doit surmonter les distractions qui découlent de la pensée et des préoccupations pour voir si nous avons été fidèles aux buts précédemment pris, par exemple si nous étions capables de nous rassembler dans la méditation et si nous pouvions détacher plus loin nos cœurs des choses du monde.

Cette réflexion est indispensable pour obtenir la bonne volonté et éveiller en soi la détermination pour le bien, et pour stimuler le cœur à se confier à Dieu, car ce n'est que par son aide qu'il sera possible de surmonter les imperfections et les vices les plus grossiers.

L'examen de conscience peut nous offrir, outre la vision des fautes commises, la manière de lutter contre ce défaut particulier, par exemple l'habitude des ragots, du mensonge, de la curiosité excessive, des envies, etc. Si nous ne prenons pas l'engagement de surmonter les imperfections et les faiblesses, nous serons toujours là pour nous plaindre des choses habituelles, nous serons toujours tièdes et ne comprendrons pas ce que signifie gagner avec l'aide de Dieu.

Seul Dieu peut nous donner la vraie connaissance de notre péché. Il y a une offuscation du cœur dans le péché qui obscurcit l'intelligence. Il est bon de pécher pour cacher, en grande partie, pour l'homme pécheur. Chaque départ de Dieu, même partiel, conduit à la diminution de la juste connaissance de soi, tandis que toute lumière spirituelle est dotée d'une profonde perception de notre réalité présente. Par conséquent, la faute tend à se cacher: pour avoir la connaissance de notre péché, nous devons le chercher.

Avec l'aide de Dieu, nous pouvons nous corriger et couper nos vices jusqu'aux racines, et il est donc très important de regarder en profondeur les véritables causes de nos propres fautes et de connaître les conséquences qu'elles ont produites. Il faut donc que l'âme s'examine elle-même selon la lumière de Dieu et non selon une conscience humaine très souvent fausse.

Beaucoup de gens ne s'engagent pas sur le chemin de la perfection parce qu'ils sont convaincus qu'il suffit d'énumérer leurs défauts à Dieu à travers son représentant pour être justifiés et finalement être de bons chrétiens. Si oui, quelle serait la participation de sa propre volonté dans le choix du bien et du mal? Ces personnes sont les indifférents ou ceux qui agissent avec négligence, pour se détendre, et ne prennent pas soin de marcher selon la volonté de Dieu.

Nous devons toujours agir avec la bonne intention parce que c'est la méthode la plus noble qui soit dans le monde, car elle est capable de déchirer l'homme de la terre pour l'élever au ciel. La consistance et la simplicité d'agir consiste justement à chercher Dieu en toute chose et à adhérer à sa volonté sans rien chercher en soi. C'est la vraie recherche de la perfection.

La justice consiste non seulement à offrir ses propres intentions à Dieu, mais aussi à empêcher tout autre stimulus d'y rester. Il est toujours nécessaire d'examiner les impulsions qui partent du cœur afin d'identifier les véritables raisons qui nous poussent à agir, afin d'éliminer tout ce qui est pervers.

Nos limites, nos incertitudes, notre capacité de pécher, la solitude sont inséparablement partie de notre vie, de notre humanité. Même dans la tristesse pour nos infidélités et dans le ferme but de ne pas vouloir retomber, nous pouvons faire de nos faiblesses un don à Dieu: Jésus nous attend.

Tu es intéressé