Pénitence

#

La pénitence

Lettre aux fidèles. "De ceux qui font pénitence et ceux qui ne font pas pénitence" par Ubi Humilitas, IBI Sapientia.

Pénitence selon Saint François

De "Sources Franciscaines".

Au nom du Seigneur!

De ceux qui ne pénitence

Tous ceux qui aiment le Seigneur avec tout le cœur, avec toute l'âme et l'esprit, avec toute la force et l'amour de leurs voisins comme eux-mêmes, et ont la haine de leur corps avec des vices et des péchés, et de recevoir le corps et le sang de notre Seigneur Jésus-Christ, et faire des fruits dignes de pénitence:

Oh, comment et bénis sont ceux, quand ils font de telles choses et persévèrent en eux; parce qu'il va reposer sur eux l'esprit du Seigneur et de faire son logement avec eux; et ils sont les fils du Père céleste, dont les œuvres sont accomplies, et ce sont des époux, des frères et des mères de notre Seigneur Jésus-Christ.
Nous sommes mariés, lorsque l'âme fidèle rejoint le Seigneur notre Jésus-Christ en vertu de l'Esprit Saint. Nous sommes ses frères, quand nous faisons la volonté du père qui est dans le ciel. Nous sommes des mères, quand nous l'apportons au cœur et à notre corps à travers l'amour divin et la conscience pure et sincère, nous le générons à travers les œuvres Saintes, qui doit briller à d'autres par exemple.

Oh, comme c'est glorieux, Saint et grand d'avoir un Père dans le ciel!
Oh, comme c'est Saint, source de consolation, belle et admirable d'avoir un tel époux!
Oh, comment Saint et comment il est cher, agréable, humble, paisible, doux, et désirable par-dessus tous les choses ont un tel frère et un tel fils, le Seigneur notre Jésus-Christ, qui offre sa vie pour ses brebis, et supplia son Père en disant: "Saint-père, gardez en votre nom, ceux que vous m'avez donné dans le monde étaient les vôtres et vous me les avez donnés." Et les mots que je leur ai donnés; Et ils ont accepté et ils ont vraiment cru que je suis sorti de vous, et ils savaient que vous m'avez envoyé. Je prie pour eux et pas pour le monde. Bénis et sanctifier! Et pour eux, je me sanctifie. Je ne prie pas seulement pour eux, mais aussi pour ceux qui croient en moi pour leur parole, afin qu'ils puissent être sanctifiés dans l'unité, comme nous le sommes aussi. Et je veux, mon père, que là où je suis, ils sont aussi avec moi, pour qu'ils contemplent ma gloire. (Jn 17,24) "dans ton Royaume." (MT 20,21). Amen.

Chapitre II

De ceux qui ne se repentent pas

Tous ceux qui, au contraire, ne vivent pas dans la pénitence, et ne reçoivent pas le corps et le sang de notre Seigneur Jésus-Christ, et s'abandonnent aux vices et aux péchés et marchent derrière le mauvais désir de leur chair, et n'observent pas ceux les choses qui ont promis le Seigneur, et servir avec son propre corps au monde, aux instincts charnels et aux sollicitudes du monde et aux soucis de cette vie: ils sont prisonniers du diable, dont ils sont des enfants et de faire les œuvres; Ils sont aveugles, car ils ne voient pas la vraie lumière, le Seigneur notre Jésus-Christ. Ils n'ont pas la sagesse spirituelle, car ils ne possèdent pas le fils de Dieu, qui est la vraie sagesse du père; d'entre eux est dit: "leur sagesse a été avalé", et: "maudit ceux qui s'égarent de vos commandements." Ils voient et reconnaissent, savent et font ce qui est mal, et perdent sciemment leur âme.

Vous voyez, ou aveugle, trompé par vos ennemis, c'est, de la chair, du monde et du diable, que le corps est une chose douce à faire le péché et ce qui est amer à subir pour servir Dieu, puisque tous les vices et les péchés sortent et procèdent du cœur des hommes, comme le dit le Seigneur dans l'Évangile. Et vous n'avez rien dans ce monde, ni dans l'autre. Et vous croyez que vous avez longtemps la vanité de ce siècle, mais vous vous trompez, car il viendra le jour et l'heure à laquelle vous ne pensez pas, vous ne savez pas et ignorez. Le corps tombe malade, la mort approche et nous mourons de mort amère.

Et dans n'importe quel endroit, le temps et la manière l'homme meurt dans le péché mortel, sans avoir fait la pénitence et la satisfaction donnée, s'il pouvait lui donner et n'a pas, le diable vole l'âme de lui de son corps, avec une telle grande angoisse et tribulation, que personne ne peut savoir excepté avec celui qui le prouve.
Et tous les talents et le pouvoir et la science et la sagesse, qu'ils croyaient posséder, leur seront enlevés. Et ils laissent tout à leurs parents et amis. Et voici, ceux-ci ont déjà pris et divisé entre eux le patrimoine de lui, et puis ils ont dit: "maudit être son âme, parce qu'il pourrait nous donner plus et obtenir plus que ce qu'il a acheté!". Les vers mangent le cadavre, et donc ils ont perdu le corps et l'âme dans cette courte vie et ils iront en enfer, où ils seront tourmentés éternellement.

Tous ceux à qui cette lettre viendra, nous prions, dans la charité qui est Dieu, qui accueillent avec bienveillance l'amour divin ces paroles parfumées de notre Seigneur Jésus-Christ, que nous avons écrites. Et ceux qui ne savent pas lire, s'ils les font lire souvent, et les apprennent par cœur, les mettant en pratique de façon Sainte jusqu'à la fin, parce qu'ils sont l'esprit et la vie. Et ceux qui ne le font pas devront le faire bien le jour du jugement, devant la Cour de notre Seigneur Jésus-Christ.

Tu es intéressé