Espoir

Espoir

Eschatologie

L'eschatologie est li´e aux attentes de l'homme dans la vie après la mort.

Cette vision peut influencer de manière significative la vision du monde et le comportement quotidien.

Espoir eschatologique

L'´ternit´, en plus de rappeler le sens de la mort, place le sens de l'existence humaine dans une crise grave. La mort inspire la peur et est transmise à toutes les autres peurs humaines. La mort, à tous points de vue, est un ´chec pour l'homme car, du point de vue de la matière, l'homme est n´ pour mourir. C'est un destin tragique soulign´ par un philosophe qui a d´clar´: "Ce n'est pas la mort qui me fait peur, mais l'id´e de la mort". L'id´e de ne plus jamais être englouti dans rien ne terrifie l'intellect. Face à cette v´rit´, sans espoir, le d´sespoir surgit.

La mort nous amène donc à r´fl´chir au pourquoi de l'existence, c'est-à-dire si l'homme n'est li´ qu'au mat´riel qui naît, se d´veloppe et à l'heure fix´e est corrompu pour être de plus en plus, ou s'il existe une r´ponse lumineuse qui apaise la connaissance et c'est dans le transcendant. Ce transcendant d´voil´ par Dieu où l'on meurt pour renaître à une vie nouvelle, est une connaissance qui surpasse toutes les autres connaissances humaines.

D'après ce que nous avons examin´, la mort est l'´pilogue naturel de l'existence humaine, mais ce destin inqui´tant est contraire à la nostalgie de la vie inh´rente à toute cr´ature, car il est tragique de perdre le sens de l'existence pour sombrer dans le n´ant. Et comment concilier le temps avec l'intemporel, le fini avec l'infini? L'intelligence humaine ne peut que vaguement percevoir la dimension, là où il n'y a pas de temps qui s'´coule sans le comprendre pleinement. Les pens´es, les mots, les expressions humaines qui sont limit´s, finis et abstraits peuvent-ils jamais exprimer cette situation? Ce n'est que par la grâce divine que l'on peut comprendre cette r´alit´. C'est donc là le besoin d'un sens de la vie malgr´ le fait de mourir, un sens qui permet à l'espoir de naître.

La première condition pour donner de la valeur à la vie est d'esp´rer, la seconde est de se laisser illuminer par le Christ mort et ressuscit´. Lui, le Fils unique de Dieu, s'est incarn´ en se livrant à l'histoire puis en remontant au ciel. Là, la vie ´ternelle ne devrait pas être conçue dans un sens temporel, mais comme une dimension qui ne finira jamais. L'homme sera plac´ en pr´sence de Dieu et participera à sa vie avec une joie si ineffable qu'elle n'est pas conçue par l'esprit humain limit´.

Le destin eschatologique de l'homme se r´alise et s'exprime donc en dirigeant son regard sur l'horizon de Dieu, où une vie r´elle l'attend. "Le temps est venu et le royaume de Dieu est proche, convertissez-vous et croyez en l'´vangile".
(Mc 1, 15).

Il est sage de mettre l'espoir en Christ pour red´couvrir la raison d'être et le sens de l'espoir humain. Siracide dit: "Le Seigneur a fait l'homme du commencement et l'a laiss´ à la merci de son conseil" (Sir 15:14).

Le deut´ronome continue: "Je t'ai offert la vie et la mort, la b´n´diction et la mal´diction: choisis donc la vie, pour que toi et tes descendants vivent, aimant le Seigneur ton Dieu, ob´issant à sa voix et te gardant unis avec lui".
(DT 30, 19-20).

Ce n'est qu'en choisissant le bien et en rejetant le mal que l'on peut obtenir le salut et vivre en relation avec Dieu. L'Evangile nous parle encore plus explicitement: "Celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais celui qui perd sa vie pour moi et l'Evangile le sauvera" (Mc 8, 35). C'est une promesse qui nourrit l'espoir.

Après la mort de J´sus, le silence a suivi, mais après trois jours, il est ressuscit´ avec un corps glorieux et a d´truit la mort. Oui, la r´surrection de J´sus nous ouvre ´galement un avenir v´ritable et non pas un simple avenir, mais un v´ritable horizon de vie et de r´surrection.

Cette r´alit´ n'est pas seulement pour demain, mais d´jà pour le pr´sent, nous pouvons dire qu'elle est toujours actuelle et à chaque instant, car mon avenir de gloire d´pend de mon comportement, de mon mode de vie, de mes d´cisions et de mes libert´s. non avec Dieu.

Si l'homme est fait pour aimer et être aim´, il ne peut esp´rer que de l'amour. Mais l'homme sait que l'amour est Dieu et que rien ne peut le s´parer de son amour. "Cette vie que je vis dans le corps, je vis dans la foi du Fils de Dieu, qui m'a aim´ et qui s'est donn´ pour moi".
(Gal 2, 20).

C'est l'amour infini et gratuit de Dieu qui sauve. C'est l'espoir que l'homme d´sire ardemment: "Etre intimement unis au Christ pour atteindre le v´ritable amour et le vrai bonheur, pour le satisfaire ´ternellement".

Dans les cordons de chaque cœur humain, il y a le d´sir d'exister pour toujours, d'être totalement et pour toujours aim´. La mort ne peut tre la tombe qui met fin à ces aspirations sublimes.

Avec l'avènement du Christ, l'histoire est transform´e car elle nous a r´v´l´ sa v´rit´ la plus intime: "L'homme a un avenir de gloire". L'avenir est d´jà dans aujourd'hui, ici et maintenant. L'homme peut donc regarder la r´alit´ d'une manière plus vraie et plus profonde, puisque l'´ternit´ commence par la façon dont la vie quotidienne est v´cue. En d'autres termes, le regard sur la vie ´ternelle, la vie, la souffrance et la mort est affront´ d'une manière diff´rente et plus constructive.

Tu es intéressé