Vie de Marie

Marie de Nazareth

Vierge Immaculée

Marie est née à Nazareth de parents pieux nommés Joachim et Anne. Joachim est de la lignée de David (Luc 1,32) et Anne est de la lignée d'Aaron. (Luc 1,5 ; 1,36).

Bien qu'étant de petits propriétaires, de conditions économiques modestes, ils étaient toutefois riches en sainteté et en vertu.

Vie racontée dans l'Évangile

Petite fille, Marie a été offerte au temple pour l'éducation, et le culte était logé dans des édifices adjacents au temple où vivaient des femmes s'adonnant aux tâches du foyer (Exode 38,8) et à la prière
Lc 2,36

À l'âge de 14 ans, elle fut donnée comme épouse à Joseph, un charpentier qui habitait à Nazareth. Marie a toutefois continué à résider dans la maison de sa famille pour une durée d'un an, une période qui était le temps requis par les Hébreux entre le mariage et l'entrée dans la maison de l'époux. Et c'est dans cet endroit qu'elle a reçu l'annonce de l'Ange Gabriel.

L'Ange Gabriel l'a saluée "Pleine de Grâce" (Luc 1,26) et l'a informée qu'Elle serait la Mère du Messie, le Fils de Dieu.
Marie, stupéfaite, demande comment cela pourrait se réaliser, et, après avoir reçu de l'Ange l'assurance que sa maternité serait l'œuvre du Saint Esprit, elle consent: "Je suis la servante du Seigneur; qu'il me soit fait selon ta parole!"
(Lc 1,38)

Marie accepte en étant consciente, en raison de sa profonde connaissance des Saintes Écritures, que par les illuminations particulières de la Grâce, de telles souffrances lui permettront d'aller à la rencontre du Messie (Esaïe 53), le Sauveur.

Marie va chez sa cousine Elisabeth qui était dans ces trois derniers mois de grossesse et y reste jusqu'à la naissance de Jean-Baptiste. Elisabeth résidait à Aïn Karim, en Judée, qui se trouve à quelques 150 kilomètres de Nazareth, en Galilée. A son arrivée, Elisabeth la salue: "Tu es bénie entre les femmes, et le fruit de ton sein est béni. Comment m'est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne auprès de moi?"
(Lc 1,43).

Marie ne peut contenir sa joie et s'adresse à Dieu dans le Cantique: "Mon âme exalte le Seigneur et mon esprit exulte en Dieu mon sauveur..".

Quand Marie retourne à Nazareth, elle vit la très douloureuse expérience de la perplexité de Joseph confronté à une maternité dont il ignore la cause (Mathieu 1,18). Marie souffre et se tait en attendant que Dieu lui vienne en aide. Et de fait, un Ange dissipe les peurs de Joseph durant son sommeil et celui-ci précipite la cérémonie de la fête d'entrée dans la maison de l'époux.

Un édit de César Auguste qui ordonnait le recensement (Luc 2,1) oblige les époux à se rendre dans la ville natale de la dynastie de David, à Bethléem, en Judée. Le voyage est fatiguant, tant à cause des conditions d'inconfort qu'en raison de l'état de Marie désormais proche de la maternité.

A Bethléem, ils ne trouvent pas d'endroit où se loger et Marie donne naissance à son fils dans une grotte de la campagne de Bethléem (Luc 2,7); quelques bergers accourent pour leur rendre visite et les aider. (Luc 2,16) Le temps de la purification étant alors venu, suivant la loi de Moïse, ils se rendent au temple pour offrir leur premier-né au Seigneur. Au temple, ils rencontrent Simon qui annonce à Marie qu'une épée lui transpercera l'âme.

Viennent ensuite des Mages d'orient (Mathieu 2,2) qui cherchent le nouveau-né de Judée, roi des Juifs. À l'entendre dire, Hérode a été pris d'une grande frayeur. Une fois l'enfant trouvé, les Mages lui offrent leurs cadeaux et portent assistance à la Sainte Famille. Après leur départ, un Ange du Seigneur apparaît à Joseph et l'exhorte à fuir avec sa famille en Egypte puisque Hérode cherche l'enfant pour le tuer. Le voyage qui est de 500 kilomètres se déroule en grande partie dans le désert. En Égypte, ils vivent la pénible expérience des réfugiés.
(Mathieu 2,14).

A la mort d'Hérode, la Sainte Famille s'établit à Nazareth (Mathieu 2,13), menant une vie pauvre, laborieuse et pieuse. Nous retrouvons Jésus au temple à l'âge de 12 ans, dans l'épisode où il s'égare et finit par être retrouvé et qui pense déjà à servir "son Père".
(Lc 2,41).

Il n'y a ensuite pas d'autres épisodes de décrits sur la vie de Jésus et l'on présume que 20 autres années de labeur passent, avant que Jésus ne quitte sa Mère, désormais veuve, et commence sa mission de prêcheur. Nous retrouvons Marie aux noces de Cana, où elle obtient de Jésus Son premier miracle en faveur des époux (Jean 2,1). Marie revoyait Jésus de temps en temps (Mathieu 12,46) et parfois elle le suivait dans ses pérégrinations apostoliques.
(Jean 2,12; Lc 8,3).

Pendant la Passion de Jésus, Marie a certainement suivi la conspiration du Sanhédrin, les événements du Jeudi Saint, ceux de la nuit et de la condamnation à Mort de Jésus, la flagellation et la crucifixion. Marie est sous la croix de son Fils mourant, qui lui adresse ses dernières paroles pour la confier à son disciple favori, et à Lui, comme Mère (Jean 19,25). Ainsi commence sa maternité spirituelle.

Après l'Ascension, il est consigné dans les Actes des Apôtres (Actes 1,14) que Marie, ensemble avec les disciples réunis en prière commune, est en attente du Saint Esprit. Marie est ainsi au centre de la vie de l'Église naissante.

La tradition nous apprend que Marie suit l'apôtre Jean et finit enfin par reposer avec le Seigneur où, peu après, elle ressuscite et monte au ciel.

Si tu es intéressé