Prière

Prière

Prière
Sites de visiter
Groupe de prière
Prière et intercession.
Saint Joseph
Un grand patriarche.
Saint-Benoît
On l'invoque principalement contre les maléfices
Sainte Rita de Cascia
Avocate des causes désespérées.
  italiano español english français português Précédent  

ACTE D’OFFRANDE

À l’Amour Miséricordieux du Bon Dieu, par Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus.

Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus tenait nuit et jour sur son cœur, cet acte d’offrande, dans le Livre des saints Evangiles. J.M.J.T.


Offrande de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus comme victime d’holocauste à l’Amour Miséricordieux du Bon Dieu.

Ô mon Dieu, Trinité bienheureuse, je désire vous aimer et vous faire aimer, travailler à la glorification de la Sainte Église en sauvant les âmes qui sont sur la terre et en délivrant celles qui souffrent dans le purgatoire. Je désire accomplir parfaitement votre volonté et arriver au degré de gloire que vous m’avez préparé dans votre royaume; en un mot, je désire être sainte, mais je sens mon impuissance, et je vous demande, ô mon Dieu, d’être Vous-même ma sainteté.
Puisque vous m’avez aimée jusqu’à me donner votre Fils unique pour être mon sauveur et mon Epoux, les trésors infinis de ses mérites sont à moi, je vous les offre avec bonheur, vous suppliant de ne me regarder qu’à travers la Face de Jésus, et dans son Cœur brûlant d’Amour.
Je vous offre encore tous les mérites des Saints qui sont au Ciel et sur la terre, leurs actes d’Amour et ceux des Saints Anges. Enfin je vous offre, ô bienheureuse Trinité, l’Amour et les Mérites de la Sainte Vierge, ma Mère chérie; c’est à elle que j’abandonne mon offrande, la priant de vous la présenter.
Son divin Fils, mon Epoux bien-aimé, aux jours de sa vie mortelle, nous a dit: "Tout ce que vous demanderez à mon Père, en mon nom, Il vous le donnera!" Je suis donc certaine que vous exaucerez mes désirs. Je le sais, ô mon Dieu, plus vous voulez donner, plus vous faites désirer.
Je sens en mon cœur des désirs immenses, et c’est avec confiance que je vous demande de venir prendre possession de mon âme. Ah! je ne puis recevoir la sainte communion aussi souvent que je le désire; mais, Seigneur, n’êtes-vous pas Tout-Puissant? Restez en moi, comme au tabernacle, ne vous éloignez jamais de votre petite hostie...
Je voudrais vous consoler de l’ingratitude des méchants et je vous supplie de m’ôter la liberté de vous déplaire. Si, par faiblesse, je tombe quelquefois, qu’aussitôt votre divin regard purifie mon âme, consumant toutes mes imperfections, comme le feu qui transforme toute chose en lui-même...
Je vous remercie, ô mon Dieu, de toutes les grâces que vous m’avez accordées; en particulier de m’avoir fait passer par le creuset de la souffrance. C’est avec joie que je vous contemplerai au dernier jour, portant le sceptre de la Croix;
puisque vous avez daigné me donner en partage cette croix si précieuse, j’espère au Ciel, vous ressembler, et voir briller sur mon corps glorifié les sacrés stigmates de votre Passion...
Après l’exil de la terre, j’espère aller jouir de vous dans la Patrie; mais je ne veux pas amasser de mérites pour le ciel, je veux travailler pour votre seul Amour, dans l’unique but de vous faire plaisir, de consoler votre Cœur sacré et de sauver des âmes qui vous aimeront éternellement.
Au soir de cette vie, je paraîtrai devant vous les mains vides, car je ne vous demande pas, Seigneur, de compter mes œuvres... Toutes nos justices ont des tâches à vos yeux. Je veux donc me revêtir de votre propre Justice et recevoir de votre Amour la possession éternelle de Vous-même. Je ne veux point d’autre Trône et d’autre Couronne que Vous, ô mon Bien-Aimé!...
Á vos yeux le temps n’est rien, un seul jour est comme mille ans, Vous pouvez donc en un instant, me préparer à paraître devant vous.
Afin de vivre dans un Acte de Parfait Amour, je m’offre comme victime d’holocauste à votre Amour miséricordieux, vous suppliant de me consumer sans cesse, laissant déborder en mon âme les flots de tendresse infinie qui sont renfermés en vous et qu’ainsi je devienne Martyre de votre Amour, ô mon Dieu...
Que ce martyre après m’avoir préparée à paraître devant vous, me fasse enfin mourir, et que mon âme s’élance sans retard dans l’éternel embrasement de Votre Miséricordieux Amour.
Je veux, ô mon Bien-Aimé, à chaque battement de mon cœur, vous renouveler cette offrande un nombre infini de fois jusqu’à ce, que les ombres s’étant évanouies, je puisse vous redire mon Amour dans un Face à Face Éternel!

Par Marie Françoise Thérèse
de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face
(carm.sc.ind.)

Fête de la Très Sainte Trinité, le 9 juin 1895


Acte de consécration à la Sainte Face,

par Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus

Ô Face adorable de Jésus! Puisque vous avez daigné choisir particulièrement nos âmes pour vous donner à elles, nous venons Vous les consacrer.
Il nous semble, ô Jésus, vous entendre nous dire: "Ouvrez-moi, mes sœurs, mes épouses bien-aimées, car ma Face est couverte de rosée, et mes cheveux sont humides des gouttes de la nuit".
Nos âmes comprennent votre langage d’amour, nous voulons essuyer votre doux Visage et vous consoler de l’oubli des méchants. À leurs yeux, Vous êtes encore comme caché... Ils vous considèrent comme un objet de mépris!
Ô Visage plus beau que les lys et les roses du printemps! Vous n’êtes pas caché à nos yeux! Les larmes qui voilent votre Divin Regard nous apparaissent comme des diamants précieux que nous voulons recueillir, afin d’acheter avec leur valeur infinie, les âmes de nos frères.
De votre Bouche Adorée, nous avons entendu la plainte amoureuse. Comprenant que la soif qui vous consume est une soif d’Amour, nous voudrions, pour vous désaltérer, posséder un Amour infini!.
Epoux bien-aimé de nos âmes !Si nous avions l’amour de tous les cœurs, cet amour serait à Vous... Eh bien donnez cet amour, et venez vous désaltérer en vos petites épouses...
Des âmes, Seigneur, il nous faut des âmes! Surtout des âmes d’apôtres et de martyrs, afin que, par elles, nous embrasions de votre amour la multitude des pauvres pécheurs.
Ô Face adorable, nous saurons obtenir de Vous cette grâce! Oubliant notre exil, sur les bords des fleuves de Babylone, nous chanterons à vos oreilles les plus douces mélodies. Puisque Vous êtes la vraie, l’unique Patrie de nos âmes, nos cantiques ne seront pas chantés sur une terre étrangère.
Ô Face chérie de Jésus! En attendant le jour éternel, où nous contemplerons votre Gloire infinie, notre unique désir est de charmer vos Yeux Divins, en cachant aussi notre visage, afin qu’ici-bas personne ne puisse nous reconnaître... Votre Regard voilé, voilà notre Ciel, ô Jésus!...

Prière
Ô petite Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, toi qui dans ta brève existence, as étè l’exemple de la pureté angélique, d’un grand amour et d’un abandon généreux vers Dieu, maintenant que tu jouis du prix de tes vertus, tourne un regard de compassion vers moi qui en ai la certitude.
Que mes désirs soient les tiens et demande pour moi, une parole à la Vierge Immaculée pour laquelle tu étais la fille préférée, à la Reine du Ciel qui Te souris au matin de la vie; demande à cette Mère de Dieu et des hommes qu’elle m’obtienne par sa puissante intercession, la grâce que je désire tant, accompagnée d’une bénédiction qui renforcera ma vie, afin qu’elle m’assiste à l’heure de la mort et me conduise à l’éternité bienheureuse. Ainsi soit-il.

- Pater, Ave, Gloria
- Salve, o Regina


Triduum à Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus

Prions
- Ô Dieu, venez me sauver.
- Seigneur, venez vite m’aider.
- Gloire au Père...

  1. Père Éternel qui avec une infinie miséricorde récompense celui qui écoute fidèlement ta parole, pour l’amour pur que ta fille Sainte Thérèse avait pour l’Enfant-Jésus, pour t’obliger ainsi à exaucer au ciel tous ses désirs, puisqu’elle-même avait adhéré sur terre avec joie à ta volonté, montre toi propice aux supplications qu’elle T’implore pour moi, exauce mes prières en m’accordant la grâce que je Te demande.
    - Pater, Ave, Gloria

  2. Fils Éternel divin qui a promis de récompenser le plus petit service rendu par amour à ton prochain, tourne ton regard vers ton épouse Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus dont le cœur voulait sauver toutes les âmes, pour cela elle a fait et souffert; écoute sa promesse de "passer son ciel à faire le bien sur la terre" c’est pourquoi je Te demande avec ardeur de m’accorder la grâce.
    - Pater, Ave, Gloria

  3. 3. Saint-Esprit Éternel qui a enrichi par tant de grâces l’âme élue de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, je T’en supplie pour la fidélité avec laquelle correspond tes saints dons: écoute la prière qui maintient sa promesse de "laisser tomber une pluie de roses", accorde-moi la grâce dont j’ai tellement besoin.
    - Pater, Ave, Gloria

Pour davantage d’informations:  monastery@tiscali.it Numéro accès du 03/07/2006:Visites  
Sainte Thérèse de Lisieux - Tous droits réservés